Alimentation sans gluten, ses bénéfices

Manger sans gluten est souvent perçu comme un nouveau mode alimentaire quand il s’agit de personnes non concernées par la maladie coeliaque.

Pourtant nombre de personnes constatent un véritable mieux-être quand elles font le choix de farines sans blé et d’aliments pauvres en gluten.

Quels sont les produits sans gluten

Le gluten est une protéine et de ce fait est à même de provoquer une réaction immunitaire comme toute protéine. Il peut donc provoquer une réaction allergique (cas de la maladie cœliaque) avec augmentation des immunoglobulines IgA et IgG. Il peut aussi modifier le taux d’IgG dans le cas d’intolérance et créer sur le long terme des troubles diffus de la santé.

Le présent dans les céréales suivantes:
Seigle – Avoine – Blé – Orge – Triticale (épeautre) (aide mnémotechnique = sabot)

Etes-vous intolérant(e) au gluten?

La meilleure façon de reconnaître une intolérance est de procéder à une éviction des aliments contenant durant 10 jours.

Vous serez probablement intolérant.e si:
– votre ventre est moins ballonné et gonflé
– votre digestion est plus légère et courte
– votre transit devient régulier avec des selles moulées et moins odorantes
– vos articulations se font moins sensibles
– votre énergie est meilleure
– votre sommeil est récupérateur
– vous perdez du poids

L’intolérance au gluten est liée à une mal-digestion par défaut enzymatique et par hyperperméabilité intestinale.
Aussi votre intolérance sera d’autant plus marquée dans les conditions qui accroissent ces déficiences, notamment:
– stress physique ou émotionnel, rumination, pensées négatives, angoisse, peur…
– fatigue
– consommation quotidienne d’aliments transformés industriels riches en additifs, conservateurs mais aussi gluten, amidon
– défaut de mastication et/ou repas pris dans le stress, la précipitation

En pratique, comment manger sans gluten

Pour commencer, écartez durant 10 à 15 jours les produits contenant blé, orge, seigle, avoine, épeautre.

A votre disposition vous avez une grande variété de céréales et féculents. Manger sans gluten est une belle opportunité pour découvrir toute une large gamme de céréales oubliées et de diversifier la saveur de son alimentation.

Ensuite, vous pourrez ouvrir votre alimentation à l’épeautre mais aussi aux aliments contenant du blé, avoine, seigle… en limitant leur consommation d’autant si vous vous sentez fatigué ou stressé.

Les céréales et féculents sans gluten:

⇒ amaranthe – chanvre – châtaigne – maïs (polenta, maïzena®) – millet – quinoa – sarrasin – riz
⇒ banane – manioc – lentille – pois chiches – pomme de terre – patate douce – farine de noix de coco
⇒ cas particulier du petit épeautre: il contient du gluten mais étant une céréale non hybridé il est généralement très bien toléré lors d’intolérance; ie pour l’épeautre en général.

Pain, biscuits, pizza… sans gluten

Vous remplacerez:
– le pain et le pain de mie par des craquottes sans gluten au sarrasin, riz, châtaigne…
– la pizza par une pâte maison au petit-épeautre
– les biscuits par des biscuits maison ou du commerce sans gluten, des fruits

Note: les produits du commerce sans gluten sans enrichis en amidon, gomme de guar qui peuvent être difficiles à digérer. Aussi n’achetez ces produits qu’en dépannage

Comment cuisiner sans gluten

Du fait d’une intolérance, la farine de petit-épeautre, voire d’épeautre à tester selon  les symptômes, permet de cuisiner des gâteaux à pâte levée comme des biscuits ou des crêpes mais aussi des petits pains.

♦ Pour cuisiner une pâte à biscuits salés ou sucrés :
⇒ 2 farines dont une légère (70%) + une lourde (30%):
– riz + sarrasin
– millet + châtaigne
– quinoa + pois chiche

♦ Pour une pâte qui demande du liant telle que pâte à crêpes, pâte à tarte:
⇒ ajoutez 20% de poudre d’amandes, oeufs, protéine de courge ou la fécule de pomme de terre

♦ Pour une pâte levée et moelleuse type madeleine, muffin:
⇒ combinez 50% de farines sans gluten + 50% de fruits ou légumes crus râpés (pomme, carotte, courgette, courge)